Laurence Shahlaei dit que l'homme le plus fort du monde de 2019 était mal organisé

3886
Milo Logan
Laurence Shahlaei dit que l'homme le plus fort du monde de 2019 était mal organisé

L'homme le plus fort du monde 2019 ne s'est pas déroulé comme prévu pour l'homme fort britannique Laurence Shahlaei, qui a rompu son Achille sous un joug lourd le premier jour des événements.

Ce n'était pas la seule blessure. Le même jour, l'homme fort islandais Sigfus Fossdal a déchiré le sien Tendon d'Achille pendant la traction du camion et le finaliste à la troisième place Hafthor Bjornsson a déchiré son fascia plantaire. La compétition de cette année a également vu Konstantine Janshia se blesser au triceps et Robert Oberst se déchirer le biceps.

En attendant la chirurgie - il estime qu'il lui reste au moins un an avant de pouvoir s'entraîner à nouveau à pleine puissance - Shahlaei s'est rendu sur YouTube pour publier un «coup de gueule d'homme fort» sur ce qu'il pensait avoir mal tourné avec le concours de cette année. L'expression «pas assez bien» a été prononcée une bonne douzaine de fois, mais nous avons collé les parties les plus importantes ci-dessous. Nous avons ajouté le caractère gras nous-mêmes pour souligner les parties que nous estimions pertinentes.

[Voici comment regarder l'homme le plus fort du monde 2019!]

Je suis allé au monde 11 fois maintenant, je me suis qualifié 12, et il y a des gens formidables qui travaillent sur la série, mais il y a des choses qui doivent changer. (…) Les épreuves doivent être présentées aux athlètes bien plus tôt. Se préparer à certains de ces événements, ce n'est pas suffisant. (…) Ils risquent la vie des gens. Et les gens vont mieux et les poids deviennent plus lourds et finalement il y aura des choses pires que ça arrivera aux gens. Ce n'est pas assez professionnel, si je suis totalement honnête avec toi. J'adore ce sport, j'en suis passionné, et pour le moment, World's ne traite pas cet événement comme le plus grand événement de l'homme fort. Il doit être meilleur et il faut faire quelque chose à ce sujet. (…)

Vers 6h30, il note que il pense que la principale raison pour laquelle il y a eu tant de blessures est «la nature stop-start du spectacle» qui ne laisse pas aux athlètes le temps de s'échauffer.

Parce que c'est tellement concentré sur la télé, c'est tellement 'stop start.On vous dit d'être prêt à un certain moment, on vous dit de vous réchauffer. Vous vous réchauffez. Ils sont comme 'Oh, non, attendez, nous devons installer la caméra, nous devons faire ceci, faire cela.'Puis tout à coup il commencera à pleuvoir. Tu dois te rafraîchir, aller attendre dans la tente. Ensuite, d'accord, nous sommes prêts à partir, réchauffez-vous à nouveau. C'est ralenti, la foule n'est pas au bon endroit, peu importe. Puis tout d'un coup après tout ce `` stop start '' c'est comme `` MAINTENANT, PARTEZ.'Ils vous poussent là-bas aussi vite que possible.

Il a également fait écho à certaines des mêmes préoccupations que Brian Shaw a exprimées la semaine dernière lorsqu'il a publié sa propre vidéo sur ce qu'il pensait avoir mal tourné chez World's Strongest Man: les athlètes n'ont pas été suffisamment informés de ce que les événements allaient être. Ils ont été informés des événements un peu plus d'une semaine avant le début de la compétition et les poids ont été révélés beaucoup plus tard, ce qui, selon certains athlètes, ne leur a pas donné suffisamment de temps pour s'entraîner de manière appropriée.

Shahlaei note vers 8h45:

Vous ne vous contentez pas de jeter un joug de 600 kilos. Le poids n'est pas le problème, c'est le fait qu'on ne nous en a pas parlé. Le poids moyen du joug de l'homme le plus fort du monde est de 400 à 450 kilos. Sauf si vous nous dites que nous nous entraînons pour ces événements exceptionnellement lourds, à quoi vous attendez-vous??

Dans la vidéo de Shaw, il a noté,

Même quand nous sommes arrivés là-bas, beaucoup de choses ont changé. Les poids, les événements, je ne l'ai découvert que la veille de la compétition proprement dite. (…) Même dans les finales en marchant vers le medley aérien, il était écrit l'ordre dans lequel nous étions censés entrer et cela a été littéralement changé alors que nous marchions vers la plate-forme pour soulever. Ce qui est fou.

Shahlaei ferme sa vidéo en confirmant qu'il n'a pas l'intention de revenir à l'homme le plus fort du monde, déclarant qu'il en a "fini avec" et qu'il prendra un an de congé pour se mettre en forme et s'impliquer davantage dans les commentaires et dans d'autres domaines dans les coulisses. Nous lui souhaitons la meilleure des chances dans son opération et sa convalescence.

Image en vedette via @biglozwsm sur Instagram.


Personne n'a encore commenté ce post.