Trois haltérophiles ont été disqualifiés des Jeux olympiques de Londres 2012 pour le dopage

2229
Oliver Chandler
Trois haltérophiles ont été disqualifiés des Jeux olympiques de Londres 2012 pour le dopage

L'haltérophile roumain Florin Croitoru a été testé positif pour trois substances interdites et a été disqualifié des Jeux Olympiques de Londres 2012, dans les jeux.biz rapporté pour la première fois mardi.

En plus de Croitoru, dans les jeux.biz a également rapporté lundi que les haltérophiles Ruslan Nurudinov de l'Ouzbékistan et Mikalai Novikau de la Biélorussie ont également été disqualifiés de Londres 2012 en raison de violations de dopage et font face à des interdictions potentielles de l'IWF. Ils ont été provisoirement suspendus en décembre et attendent une décision officielle de l'IWF. Les détails de la disqualification de chaque athlète de leurs retests aux Jeux olympiques de Londres 2012 sont ci-dessous. 

  1. Croitoru des échantillons des Jeux Olympiques de Londres ont été réévalués par le Comité International Olympique (CIO) et sont revenus positifs avec trois substances dont: la méténolone, le stanozol et la déhydrochlorométhyltestostérone.
  2. Nurudinov, qui a récemment et notamment remporté une médaille d'or aux Jeux Olympiques de Rio 2016, a été testé positif à la déhydrochlorméthyltestostérone.
  3. Novikau testé positif pour la déhydrochlorméthyltestostérone et le stanozolol.

La neuvième place de Croitoru dans la catégorie des hommes -56 kg aux Jeux de Londres de 2012 ne sera plus valable, et il devient le 55e haltérophile à être testé positif lors de la réévaluation et des nouveaux tests d'échantillons des Jeux Olympiques de 2008 à Pékin et de 2012. Jeux. En 2013, le joueur de 25 ans a remporté une médaille d'or aux Championnats d'Europe en raison de la suspension des trois médaillés devant lui - Valentin Hristov, Igor Bour et Zulfugar Suleymanovwere - après les championnats pour dopage.

Au sujet de l'actualité antidopage, plus tôt ce mois-ci, la Fédération internationale d'haltérophilie (IWF) et l'Agence internationale de contrôle (ITA) ont signé un accord de partenariat antidopage lors de la convention SportAccord dans le Queensland, en Australie. Ce partenariat a été établi pour consolider davantage et préciser l'importance de promouvoir et d'exiger une haltérophilie propre à travers le monde.

Depuis cet accord, cependant, de nouveaux scandales de dopage ont fait surface, notamment un rapport citant que plus de 10 haltérophiles indiens ont été invités à quitter le camp d'entraînement de leur équipe nationale après avoir été testés positifs pour des médicaments améliorant les performances.

Image vedette de Jasminko Ibrakovic / Shutterstock. 


Personne n'a encore commenté ce post.