Rencontrez Cedric Lapointe, l'athlète CrossFit le plus talentueux que vous ne connaissez probablement pas

2983
Oliver Chandler

Note de l'éditeur: Depuis le moment de cette interview et de la publication, il est apparu que Lapointe avait reçu une «pénalité majeure» via le processus d'examen vidéo de CrossFit Games pour «absence d'extension.»En conséquence, il a été pénalisé de 2h30, ramenant son temps à 10h46 (772e mondial dans cet entraînement).

Après la première semaine des CrossFit Games Open, si quelqu'un de relativement inconnu se classe parmi les trois meilleurs au monde, cela ne veut généralement pas dire grand-chose. Après tout, ce n'est qu'un entraînement.

Mais après deux semaines consécutives, si cette personne est toujours près du sommet, cela vaut peut-être la peine de tourner la tête et de jeter un coup d'œil.

C'est exactement le cas de Cédric Lapointe, un Canadien de 23 ans.

Lapointe a signé le deuxième meilleur temps masculin au monde en CrossFit Open Workout 20.1-8: 16 - et a fait demi-tour la semaine prochaine avec un score de 960 répétitions, assez bon pour un top 40 mondial.

Lapointe occupe actuellement la 9e place du classement général avec seulement 42 points.

Ce qui est encore plus impressionnant, c'est que Lapointe a révélé que deux de ses faiblesses sont des entraînements doubles et plus longs, ce qui était exactement ce que 20.2 était.

En d'autres termes, son cauchemar Open workout est venu et reparti, et il est toujours assis dans le top 10 du monde. Il est temps de tourner la tête.

«(Considérant) que c'était une longue séance d'entraînement avec beaucoup de doubles sous, et sachant que j'étais toujours 40e au monde, j'étais plutôt excité à ce sujet», a admis le joueur de 5 pieds 10 pouces et 185 lb. Lapointe.

Bien que peut-être un peu surpris par son résultat en 20.2, Lapointe n'est pas surpris de se disputer. Il a confiance en ses capacités, et bien qu'il n'ait que 23 ans et relativement inconnu, il a déjà un CV compétitif impressionnant.

Lapointe s'est classée 2e à deux épreuves de Sanctionals l'année dernière - Lowlands Throwdown et Atlas Games - et était 3e au French Throwdown mais a dû abandonner en raison d'une blessure aux ischio-jambiers.

Non seulement cela, mais Lapointe s'est classée dans le top 200 mondial lors des trois dernières compétitions ouvertes et a également concouru avec l'équipe CrossFit Pro1 aux CrossFit Games 2018 et s'est classée 14e. Il n'avait que 20 ans.

Rejoindre l'équipe Pro1 basée à Montréal en 2017 après son recrutement personnel était le premier test du dévouement de Lapointe.

«J'habite à deux heures et demie de Montréal, alors j'y allais en voiture chaque week-end et je dormirais chez mon entraîneur pendant deux ans», a-t-il déclaré.

L'expérience de l'équipe était incroyable, mais cela lui a donné envie de plus, a-t-il expliqué.

«Faire partie de l'équipe me semblait la première étape naturelle, mais je voulais y arriver en tant qu'individu», a-t-il déclaré. Donc, l'année dernière, l'athlète des CrossFit Games 2015 Joe Scali a remplacé Lapointe dans l'équipe Pro1 et Lapointe y est allé seul.

Se rapprocher de si près l'année dernière ne fait que le rendre plus motivé cette année.

«Ce serait un mensonge de vous dire que ce n’est pas ce qui me motive à 100%. Il est. C'est mon rêve d'aller aux Jeux », a-t-il déclaré.

S'il n'y arrive pas cette année, cela a peut-être moins à voir avec son talent évident que dans les finances.

Lapointe est étudiante à temps plein en communication à l'Université du Québec en Outaouais et a un coaching d'emploi à temps partiel au CrossFit 819. Il veut participer à plusieurs événements Sanctionals si besoin est cette année, mais ce n'est pas forcément faisable financièrement. Il se rendra en Irlande le mois prochain pour l'événement Filthy 150, mais après cela, les choses sont en suspens.

"Cela dépendra de mon budget, mais mon entraîneur (Kyle Ruth) veut vraiment que j'aille en Afrique du Sud (pour le Fittest au Cap), mais l'argent est serré", a-t-il déclaré.

Bien que Lapointe soit prêt à travailler pour faire tout ce qu'il faut pour gagner un billet pour la plus grande compétition de CrossFit au monde, il a dit que ce n'était pas la seule chose qui lui importait.

Pendant 20.2, il a eu un moment où il se sentait découragé et n'était pas sûr de vouloir continuer.

«J'ai dit à ma petite amie que je ne voulais plus le faire, et elle a dit: 'Cédric, ce n'est pas toi. Se lever. Regardez tous ceux qui sont là pour vous », dit-il, se souvenant de son moment bas.

Il a regardé autour de lui, a vu et senti l'incroyable soutien de sa communauté, et a immédiatement réalisé ce qui était vraiment important.

«La communauté et le soutien sont tout simplement incroyables. Tant de gens étaient là pour moi. Et j'aime vraiment ce que je fais », dit-il.

Lapointe aime tellement ce qu'il fait qu'il se consacre 12 heures par jour à la poursuite de son rêve: il va à l'école le matin, puis s'entraîne pendant une heure avant de s'entraîner à midi. Puis il continue à s'entraîner pendant encore deux ou trois heures entre 1 p.m. et 4 p.m. avant de faire demi-tour et coaching de 16h30 à 20h30.m.

Il a dit qu'il était reconnaissant pour sa petite amie Kim Chartrand, qui occupe actuellement la 7e place au Canada chez les femmes.

«Elle me soutient vraiment bien. Elle ne prend pas ça aussi au sérieux que moi, donc il n'y a pas de bagarre, comme parfois quand un couple veut tous les deux la même chose », dit-il. "C'est bien. Elle me comprend vraiment et quand je ne me sens pas bien, elle sait ce que je ressens et quoi dire."

Elle savait certainement quoi dire la semaine dernière lorsque Lapointe a eu son moment de doute avant 20.2. Et elle saura probablement quoi dire cette semaine quand 20.3 est annoncé.

Là encore, elle n'aura peut-être rien à dire, car la faiblesse de Lapointe s'est déjà manifestée la semaine dernière.

Et ça ne l'a pas beaucoup ralenti.

Images en vedette gracieuseté de Cedric Lapointe


Personne n'a encore commenté ce post.